• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(395 votes )

En quelques mois, la situation algérienne se normalise. Les pieds-noirs pris entre la valise et le cercueil selon le slogan de l’OAS, ont été nombreux à choisir de partir. Dans les rues de la capitale, l’armée française patrouille toujours sans accrochage avec les soldats musulmans. C’est le moment choisi par le président Ben Bella pour dresser un premier bilan. Dans un entretien qu’il accorde à Raoul Goulard, il s’explique sur son arabisme, sur l’interdiction du Parti communiste, sur ses conceptions de la démocratie ou encore sur la création de tribunaux populaires.