• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(3 votes )

Le 21 avril 2002, la France subit un véritable séisme politique. Pour la première fois, un candidat d'extrême-droite se qualifie pour le second tour de l'élection présidentielle. A qui la faute ? Aux socialistes, qui au gouvernement, ont mal géré ? A la gauche globalement qui s'est présentée en ordre dispersé? Ou à la droite qui a mené campagne sur le thème de l'insécurité ? Le soir du scrutin en tout cas, les chiraquiens sont aux anges.