• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(343 votes )

Passionné par la condition de l’homme dans le monde, Jean Giono donne dans cette courte entrevue sa vision du bonheur, de la vie et de la mort. Si pour l’écrivain, la mort est aussi nécessaire que la naissance, il est une chose qu’il juge absurde et inacceptable : la souffrance physique.