• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(381 votes )

Le 6 juin 1944, seuls quelques Belges, des aviateurs et des marins, assistent à la plus gigantesque opération de débarquement de l'histoire. Les capitaines Edouard Poskin et Daniel Geluykens, chargés de coordonner les bombardements, se souviennent d'un mélange de joie, de grandeur et de beaucoup de fumée. Le ciel était aux alliés, munis de roquettes, des armes nouvelles et ravageuses, comme nous l'explique ensuite le colonel aviateur Raymond Lallemant