• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(300 votes )

La bataille du Chemin des dames est restée dans l’histoire comme l’un des épisodes les plus meurtriers de la Grande Guerre : 25.000 morts, 80.000 blessés. Et pourtant lors de cette offensive, qui s’est soldée par un échec, l’armée française a engagé massivement et pour la toute première fois, des tanks. Le brigadier Perette explique pourquoi les chars Schneider, parfois surnommés les rhinocéros, se sont fait tirés comme des lapins.