• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(397 votes )

Même s’il a passé ses dernières années à mener des combats résolument anti-communistes, Yves Montand a longtemps épousé les causes de la gauche. Dans cet entretien où il passe allègrement de la guerre du Vietnam au Petit Livre Rouge en Chine, de la période mussolinienne en Italie, à la révolution d’octobre en Russie, il s’explique sur son engagement socialiste : c’est une exigence morale pour un mieux être du peuple. Et c’est au nom de cette même exigence morale, qu’Yves Montand refuse les procès staliniens qui condamnent de prétendus ennemis du peuple.